Menu

Statystyki

Brak w³asnych statystyk

Wyszukiwanie

Alleluia ! Christ est ressuscité !

Joyeuses Pâques !

Qu'est-ce que cela signifie encore aujourd'hui pour nous et pour ceux que nous rencontrons ? Une fête, des oeufs durs, le printemps ? Interrogeons-nous et interrogeons-les ! Comment voulez-vous qu'ils sachent, si nous n'en vivons plus ? La seule catéchèse vraie est celle de l'exemple vécu et ignoré.

Pâques, c'est le coeur de la vie chrétienne, parce que c'est le noeud de notre rencontre avec le Père, avec le Fils, avec le Saint-Esprit, une rencontre qui nous engage. Pâques, c'est la fête de la Vie : " La mort et la vie ont combattu en duel : le chef de la vie est mort ; vivant il règne " Jésus, notre Frère, a passé la mort ; il a accepté de remettre son Esprit dans les mains de son Père - comme nous devrons le faire un jour - et le Père l'a ressuscité : non pas simplement rendu à la vie, comme Lazare ou le fils de la veuve de Naïm, mais manifestant dans son corps et son âme humaine la main toute-puissante de Dieu. " Jésus ressuscité ne meurt plus " ( Rom. 6,9 )... " Celui qui croit en moi ne mourra jamais " ( Jean 11, 26 )... et pourtant il parrait mourir. " Aux yeux des insensés, ils ont paru mourir, dit la Sagesse, eux-mêmes sont dans la paix " ( Sagesse 3,3 ).

Mais cette vie de Dieu en nous a besoin d'aliment ; notre foi en la victoire du Christ du le mal a besoin d'être entretenue ; notre inconstance dans le bien attend un affermissement. " Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour" (Jean 6, 54 ).

Accueil - parfois, souvent gênant - de Dieu dans notre vie, retrouvailles du sens de notre existence et de la mort, zone de paix au sens du brouhaha et du stress de notre monde... Y croyons-nous encore ?

C'est comme un rappel, mais un rappel vivant que l'Eglise, obéissant à la demande de Jésus, fête à Pâques notre baptême et notre eucharistie.

Notre baptême, pour que nous puissions rafraîchir un engagement qui n'a guère de sens s'il ne reste pas vivant... mais qui prend un sens divers, plus profond, insoupçonné parfois, aux diverses étapes de la vie. Interpellations... mais en même temps certitude de l'accueil du Père.

L'Eucharistie dont nous avons besoin comme du pain... Mais croyons-nous encore qu'elle est là pour nous permettre d'entrer peu à peu dans notre stature et notre mission de chrétien, en nous nourrissant du corps et du sang vivants de Jésus ressuscité qui veut nous être aussi proche qu'il est possible. Ce n'est pas par hasard que les premières communions se faisaient à Pâques : les Pauquets et les Pauquettes tirent leur nom de la fête de Pâques.

Baptême, eucharistie en Eglise. Que notre Eglise - que l'on déblatère aujourd'hui, mais qui doit continuellement compter sur le pardon du Seigneur - continue à être témoin dans un monde qui devient fou, d'un amour sans limites, celui des trois Personnes de la Trinité pour chacun de nous.

¦wiêta

¦roda, XXIV Tydzieñ zwyk³y Rok A, I Wspomnienie ¦w

Liturgia s³owa

Czytania:

  • Ewangelia:

Sonda

czy potrzebna jest strona parafialna w internecie

bardzo

ma³o potrzebna

wcale nie potrzebna

nie wiem


Licznik

Liczba wy¶wietleñ strony:
1393